Une
approche
globale
pour un
impact
local

Notre Actualité

Création de la Fondation OPALS

La Fondation OPALS s’engage contre les faux médicaments et pour l’accès de tous à une santé de qualité. Issue du rapprochement de l’OPALS et de la fondation Chirac, elle a vocation à combattre l’inégalité devant la santé et à mener sans relâche la mobilisation en faveur d’une médecine de qualité, pour tous, par des professionnels qualifiés, avec des médicaments approuvés, des vaccins contrôlés, des dispositifs médicaux certifiés.

Encart OPALS

De la formation continue pour nos équipes terrain

L’OPALS s’engage pour la formation continue de ses équipes terrain dans les pays d’intervention. Pour plus d’efficacité et d’efficience dans la réalisation de ses projets sur le terrain, l’OPALS opte…
revision PTME

Atelier de révision PTME

Atelier de révision des documents normes et procédures PTME, de formation et des outils de gestion pour l’intégration de la procédure de PEC de la co-infection TB/VIH/Hépatites chez les femmes…
malnutrition

Tous contre la malnutrition

Tous contre la malnutrition Les 1 000 premiers jours de la vie de l’enfant sont les plus déterminants car, une mauvaise alimentation à cet âge pourrait avoir des conséquences irréversibles sur…

Des zones pour le traitement des déchets biomédicaux

La gestion et le traitement des déchets biomédicaux sont de véritables enjeux de santé publique. 
En partenariat avec les autorités locales et les personnels de santé, l’OPALS a construit des zones pour le traitement de ces déchets et a formé l’ensemble des personnels pour une bonne gestion, du lieu de production au lieu d’élimination.

Nos projets

2007 – 2010 : Conakry
1er programme : Mise en place d’un centre de référence en matière de prévention de la transmission mère enfant du VIH

2011 – 2017 : Préfecture de Kindia
2e programme : Renforcement des services de santé maternelle et infantile dans les 14 centres de santé de la Préfecture, en y intégrant la prévention de la transmission de la mère à l’enfant du VIH

Depuis 2016 : Préfecture de Télimélé
3e programme : Renforcement des services de santé des les centres et postes de santé de la Préfecture et sensibilisations des communautés à la santé maternelle et infantile

En savoir plus

Depuis 2007, l’OPALS, en étroite collaboration avec le Ministère de la santé publique, soutient un programme de renforcement de la santé maternelle et infantile, de Prévention de la Transmission Mère-Enfant (PTME) du VIH et de la prise en charge du VIH pédiatrique.

En 2016, l’OPALS lance un nouveau programme ayant pour objectif « l’amélioration de la qualité et de la coordination des interventions de PTME et de Prise en charge du VIH Adulte et Pédiatrique sur 21 sites du district de YOTO ».

En mai 2017, OPALS a mené, en collaboration avec le ministère de la Santé et le Conseil  national l’ordre des pharmaciens du Togo, un recueil des échantillons des médicaments en consommation et en circulation dans le district sanitaire de Yoto.

En 2019, après 12 années d’actions non interrompues au Togo et afin d’assurer la pérennité les acquis de l’ONG OPALS, l’association de droit togolais « OPALS TOGO » a été créée et enregistrée au Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales.Elle est régie par la loi 1901.

En savoir plus 

Le Programme de l’OPALS en Côte d’Ivoire a débuté par la mise en place d’un accord de partenariat tripartie entre l’OPALS, ACONDA VS (une ONG Ivoirienne) et le CHU de Yopougon. Cet accord a permis de construire le Centre de Traitement Ambulatoire et Pédiatrique du CHU de Yopougon. A la suite de cette construction, le CHU et ACONDA VS ont mis à la disposition du CTAP du personnel médical et para médical. Depuis lors, les enfants infectés et affectés par le VIH y sont suivis pour leur prise en charge.

L’appui de l’OPALS était plus particulièrement axé sur le volet communautaire (mis en place de groupe de parole, de visite a domicile, …) et sur le volet suivi, évaluation et recueil de données.

En savoir plus

L’OPALS a créé en 2001, en partenariat avec la Croix-Rouge française, le premier Centre de prise en charge thérapeutique du VIH dans le pays, le Centre de Traitement Ambulatoire (CTA) de Libreville. En 2016, plus de 5 000 patients y sont suivis, dont 60% sont sous trithérapie antirétrovirale (ARV). 

L’OPALS a soutenu d’une part quelques unes de des structures secondaires à Libreville, et, d’autre part, en partenariat avec l’ONUSIDA, développe des programmes de prévention, de dépistage, et d’information.

En savoir plus

Un milliard d’affamés, un milliard d’assoiffés, 300 000 mères meurent chaque année en tentant de donner la vie ; 30 millions de morts du SIDA en 30 ans, 18 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour d’infections évitables…
Mais, de l’avis d’experts internationaux, le monde va mieux !
Sans relâche, l’OPALS reste mobilisée.

Pr. Marc GENTILINI

président de l'opals

S'inscrire à la Newsletter