Moussa DIALLO, chargé de projet SMNI/PTME à Télimélé

L’OPALS a eu l’honneur d’accueillir début Juin, Dr Moussa DIALLO au poste de Chargé de projet SMNI-PTME. Celui-ci prend la suite de Manon DAVID, notamment dans le projet SMNI-PTME déployé par l’OPALS dans la Préfecture de Télimélé.

En plus d’un diplôme de Docteur d’Etat en médecine et des spécialisations en santé publique, Moussa DIALLO possède une solide expérience dans le domaine de la prise en charge des PVVIH et dans la gestion des épidémies. D’abord, Chef agent communautaire dans le cadre de la riposte contre la maladie à virus hémorragique Ebola avec l’ONG MSF/Belgique, il a ensuite été Médecin chargé de la prise en charge de PVVIH avec l’ONG Saint E’gidio au centre DREAM de Dixinn avant son départ pour un Master en Egypte

Dr DIALLO intègre l’OPALS en tant que chef de projet SMNI-PTME dont le but est d’améliorer la santé maternelle et infantile avec la mise à disposition d’une offre PTME (Prévention de la Transmission du VIH de la Mère à l’Enfant) de qualité dans les 14 Centres de Santé de la Préfecture de Télimélé.

Dr Moussa DIALLO, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Bonjour, je m’appelle Moussa DIALLO, de nationalité guinéenne, médecin de profession, possédant des compétences variées qui s’articulent autour de trois axes.

Technique : titulaire d’un Master en Santé publique et d’un DIU VIH coinfections, j’ai une solide expérience dans la conduite des différents types d’études épidémiologiques, la gestion des épidémies et la prise en charge des PVVIH.

Management : dans la gestion du personnel, la planification, le suivi des activités et le renforcement des compétences.

Pratique en clinique : durant mon cycle universitaire, j’ai travaillé dans différents services d’abord comme stagiaire avant la synthèse clinique. Puis, comme médecin interne dans les différents CHU et centre médicaux à Conakry. Ce parcours m’a permis d’avoir des connaissances sur les difficultés liées à la prise en charge des patients et le fonctionnement des structures sanitaires.

Quelles sont les motivations qui vous ont conduites à travailler avec l’OPALS ?

Mes motivations de rejoindre l’OPALS sont particulièrement dues à ses domaines d’interventions qui s’inscrivent dans l’objectif 3 des ODD. J’ai connu L’OPALS depuis des années dans la région de Kindia. Etant professionnel de santé publique, c’est une opportunité pour moi de venir en aide aux populations vulnérables particulièrement les femmes et les enfants à travers mon expérience afin d’être un acteur de développement de mon pays au lieu d’être un simple spectateur.

L’intégration avec les membres de l’organisation se passe-t-elle bien ?

D’abord, j’ai été très bien accueilli par toute l’équipe d’OPALS tant au siège qu’à Télimélé. J’avoue que mon intégration se passe très bien au sein de l’organisation. J’apprécie positivement l’esprit d’équipe, le dynamisme et les actions déployées en faveurs de l’amélioration de la santé des femmes et des enfants dans le district sanitaire de Télimélé.

Quels sont vos objectifs dans les mois à venir ?

Mon premier objectif est de contribuer au renforcement des compétences de tous les agents de santé sur le thématique de la santé maternelle et infantile, la PCIMNE et la PTME dans le district sanitaire de Télimélé à travers des supervisons formatives.

Deuxièmement, il s’agit de travailler à ce que toutes les femmes et les enfants inclus dans le programme PTME bénéficient d’une prise en charge complète dans le respect de la charte et des valeurs de l’OPALS.

Je vous remercie

S'inscrire à la Newsletter