Les équipes de l’OPALS
vous souhaitent de très belles fêtes de fin d’année et
une excellente année 2021

L’OPALS a poursuivi ses activités en faveur des populations locales malgré le très fort impact de la situation sanitaire, et les instabilités politiques. L’OPALS a aussi participé à la lutte contre la Covid par la mise en place d’initiatives sanitaires en partenariat avec les autorités locales.

Perspectives pour 2021

L’ensemble de l’encadrement OPALS (Coordinateur Pays, Coordinatrice Projets et Programmes Médicaux et Administrateur Financier et Logistique) a été renouvelé et renforcé en Guinée avec de nouveaux profils polyvalents, que vous pouvez découvrir sur notre site.

Au Togo, l’OPALS continue avec la même équipe expérimentée pour poursuivre et renforcer notre engagement auprès des populations vulnérables, et notamment des femmes et des enfants affectés par le SIDA/VIH.

L’équipe OPALS en Guinée

Deux nouveaux projets majeurs dans le domaine de la Santé Maternelle Néonatale et Infantile (SMNI)/VIH et particulièrement de la Prévention de la Transmission de la Mère à l’Enfant (PTME) ont débuté en juillet 2020 pour une durée de 3 ans. Dans le cadre de ces projets, l’OPALS réitère et pérennise ses étroites relations avec les autorités de santé et politique locales et nationales.

Formation PTME pour les Agents de Santé Communautaire au Togo

Un partenariat a été signé avec le Groupe Sanofi, pour l’implémentation d’actions éducatives de lutte contre le paludisme tout au long de l’année scolaire 2020/2021 au Togo en partenariat avec les écoles, les instituteurs et les agents de santé communautaires.

Plusieurs partenaires historiques (Fondation Sucres et Denrées, Fondation Pierre Fabre, Sanofi) ont renouvelé leur soutien à l’OPALS. D’autres partenariats seront mis en place en 2021.

Fondation OPALS

En collaboration avec la Fondation de l’Académie de Médecine, l’OPALS a créé la Fondation OPALS ayant vocation à combattre l’inégalité devant la santé et les atteintes à la santé publique, en particulier par un engagement concret contre le trafic de faux médicaments, et par un soutien aux projets menés par l’association OPALS*.

*sous réserve de l’approbation du Conseil d’Etat

S'inscrire à la Newsletter