Des zones pour le traitement des déchets biomédicaux

Dans le cadre de son appui aux structures sanitaires pour l’amélioration de la santé maternelle et infantile dans la région de Kindia, OPALS intervient depuis six ans dans l’amélioration du cadre de travail du personnel de santé à travers la réhabilitation, l’électrification et l’équipement des infrastructures sanitaires (centres de santé urbains et ruraux) dans les préfectures de Kindia et Télimélé. Au total 24 centres de santé, dont 11 à Kindia et 13 à Télimélé, ont été réhabilités, électrifiés et/ou équipés par OPALS depuis le début de son intervention dans la région.

A ce jour, le cadre de travail des agents de santé dans ces structures s’est amélioré, tout en bénéficiant de formations spécifiques. Cependant, il a été constaté que, à Télimélé, la majorité des centres de santé réhabilités n’avaient pas de cadre adéquat pour traiter convenablement et de façon sécurisée leurs déchets. L’Hôpital Préfectoral n’était pas non plus équipé de fosses fonctionnelles et son incinérateur était hors service. Dans les établissements, c’est une gestion plutôt « sauvage » qui prévalait. Cela constitue un problème de santé publique à part entière.

Composition de la zone à déchets de l'Hôpital Préfectoral de Télimélé

– 1 bâtiment réhabilité où se situe l’incinérateur électrique, réparé par l’OPALS, qui permet de brûler à très haute température les déchets piquants, tranchants ou coupants comme les aiguilles

– 1 incinérateur « Montfort » qui permet de brûler l’ensemble des déchets pouvant être contaminés par le sang ou les fluides organiques comme les pansements ou les compresses. Plus largement, il permet de brûler les déchets cartons ou plastiques 

– 2 fosses à verre surmontées d’un appareil de broyage, qui permet de réduire en poudre les flacons et donc de gagner énormément de place 

– 3 fosses à cendres

– 1 fosse à déchets organiques.

– 1 brûleur simple directement placé sur une fosse à cendre

– 1 fosse d’enfouissement pour les déchets piquants, tranchants ou coupants surmontée d’un appareil de broyage pour le verre

Composition des zones à déchets des centres de santé

Cependant, il faut savoir que dans certains centres c’était plus de 300 boites à aiguilles pleines qui étaient stockées depuis des années. Alors, pour faciliter le travail des équipes de santé en place, OPALS a choisi d’organiser une campagne de ramassage de ces boites dans tous les centres de santé de la préfecture. Cela représente presque deux (2) tonnes d’aiguilles à traiter ! Elles ont ainsi envoyées vers l’Hôpital Préfectoral de Télimélé où elles seront traitées à l’aide de l’incinérateur électrique.

Le projet ne s’arrête pas à la construction de ces zones. Le personnel ressource, dédié à la gestion des déchets, désigné dans chaque établissement, a été doté de matériel de sécurité et de traitement des déchets. Le personnel sera formé et supervisé par les équipes OPALS sur ces taches précises qui demandent beaucoup de rigueur.

Le samedi 23 novembre 2019, a été organisée à l’Hôpital Préfectorale de Télimélé une journée d’inauguration pour la remise officielle de la zone à déchets.

Pour l’occasion, l’OPALS a mis en place une grande campagne de ramassage des déchets à l’Hôpital. L’évènement a marqué également le lancement des activités de tri, et de traitement des déchets.

S'inscrire à la Newsletter