Marc Gentilini

Marc Gentilini ancien président de la croix rouge française, virus ebola, OPALS

Marc Gentilini est né le 31 juillet 1929 à Compiègne. Il fait ses études secondaires au
Collège des Jésuites de Reims. Il débute ses études de médecine à Reims, les poursuit à
Paris, avec l’Externat puis l’Internat des Hôpitaux de Paris, en médecine interne. Il
effectue un assistanat en parasitologie. Il accomplit son service national en Algérie
(Hamada du Guir), au Soudan Français-Mali (Gao) et au Sénégal (Thiès).

Chef de clinique – assistant des Hôpitaux de Paris, il est nommé à l’agrégation en 1966 et,
la même année, élu membre de la Société de Pathologie Exotique.
A l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière, Marc Gentilini occupe successivement les emplois de
Professeur de parasitologie, de santé publique et de clinique des maladies
infectieuses et tropicales
au Pavillon Laveran. L’ensemble de ces trois disciplines
constitue une entité aux activités cliniques et biologiques complémentaires, confortée
par la première unité de pathologie Tropicale de l’Inserm (U 313) à Paris sur le
« paludisme et le sida en Afrique ». C’est du Pavillon Laveran de la Pitié Salpêtrière que
partit le ganglion dans lequel le Pr Luc Montagnier et ses collaborateurs purent
identifier le virus du sida.
En 1988, avec quelques médecins français et étrangers confrontés à l’épidémie de
VIH/SIDA, il crée l’Organisation Pan Africaine de Lutte contre le Sida (OPALS), dont
l’objectif est de mettre à disposition des personnes infectées par le VIH vivant dans les
pays du Sud les médicaments disponibles au Nord. Avec l’OPALS, 12 centres de
traitement ambulatoire (CTA) dédiés aux patients VIH+ seront mis en place en Afrique
subsaharienne.
En juin 1997, Marc Gentilini est élu Président de la Croix Rouge Française et exerce cette fonction pendant plus de sept ans, jusqu’en décembre 2004. Au cours de ses deux
mandats, il crée et développe, entre autres, la direction des opérations internationales,
en lien avec l’OPALS et est amené à prendre en charge le Centre de Sangatte.
Marc Gentilini est membre du Conseil Economique, Social et Environnemental de
2002 à 2010. Il y rédige un avis critique en 2006 sur la « coopération sanitaire française
dans les pays en voie de développement »
Ancien Membre de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Hommerésident de l’Académie de l’Eau pendant 10 ans, jusqu’en 2014
Ancien Membre du premier collège de la Haute Autorité de Lutte contre les
Discriminations et pour l’Egalité

Membre de l’Académie de Médecine depuis 1991 qu’il a présidé en 2008.