Notre Action

Pour améliorer la Santé de la Mère et de l’Enfant, l’OPALS agit en cohérence et en complémentarité avec les politiques nationales de santé, avec les acteurs de santé au sein des structures sanitaires publiques et privées, avec la société civile locale.

 

Nos programmes comportent toujours trois volets :

  • Réhabilitation de structures et équipements des centres de santé
  • Formation du personnel médical, paramédical et communautaire
  • Suivi et accompagnement des activités médicales, paramédicales et communautaires

 

N - 2013 GUINEA VACCINATION

Les principaux bénéficiaires sont : 

 

Les femmes enceintes : l’OPALS améliore leur suivi médical, la prévention du paludisme pendant la grossesse, la prévention de la transmission mère-enfant du VIH et promeut les accouchements médicalement assistés.

 

Les enfants : l’OPALS améliore la prise en charge médicale des infections aigues respiratoires et intestinales, des accès palustres, de la rougeole, du VIH/Sida ; l’OPALS participe aux programmes de vaccination et d’appui nutritionnel et fait de la nutrition une composante systématique de la riposte au VIH/Sida chez l’enfant.

 

 

Cas particulier de la prise en charge des femmes enceintes séropositives (VIH+) :

 

Aujourd’hui, moins du Tiers des femmes enceintes VIH+ ont accès aux services de prévention de la transmission de la mère à l’enfant (PTME). L’OPALS promeut la PTME par l’association de plusieurs stratégies :

–          La prévention de l’infection VIH chez les femmes en général

–          La promotion du conseil et du dépistage volontaire auprès des femmes enceintes et

     de leurs partenaires

–          La mise en place de place de programmes de PTME de qualité, accessibles au plus

     grand nombre de femmes enceintes VIH+

–          La promotion de la trithérapie ARV pour les mères VIH+

–          La promotion de la trithérapie ARV pour les nouveau-nés VIH+

 

 

La prise en charge des enfants VIH+ :

L’OPALS développe des actions pour une meilleure prise en charge

–          Médicale et biologique (accès au diagnostic précoce avant 3 mois de vie) des

     nouveaux nés de mère VIH+

–          Médicale, psycho-sociale et communautaire des enfants vivant avec le VIH/Sida